L'Opinionista Giornale Online - Notizie del giorno in tempo reale
Aggiornato a:
 

LE PHENOMENE DES VIDE GRENIERS FRANCAIS

Réalités culturelles et traditionnelles qui continuent à susciter un grand succès dans une société toujours plus interactive

Quiconque est allé en France, probablement, sera tombé sur ces manifestations populaires qui depuis les années ’70 impliquent soit les grandes villes soit les petits villages de l’hexagone. Le vide-grenier c’est un marché, organisé dans le centre ville, où les particuliers exposent leurs objets, qu’ils n’utilisent plus mais qui occupent seulement de la place, dans le but de s’en débarrasser en les revendant aux visiteurs.
BRADERIE ET VIDE-GRENIER - Il y a deux types de marchés qui souvent cohabitent et se déroulent pendant la même manifestation. Ce sont, en revanche, deux choses bien différentes. En effet, alors que le vide-grenier, comme on a écrit avant, est constitué de vendeurs non professionnels qui exposent des objets de seconde main, à la braderie participent des commerçants spécialisés qui vendent de nouveaux produits. La braderie la plus ancienne et la plus importante de France est celle qui est organisée chaque année le premier week-end de septembre à Lille.
RANGER LE GRENIER, RAMASSER QUELQUES EUROS ET RENDRE HEUREUX QUELCU'UN - Voici l’état d’esprit dans lequel les particuliers décident de participer au vide grenier. Le revenu économique, bien que quelques euros en plus en poche ne fasse pas de mal, n’est pas l’aspect principal. Pour eux, l’important c’est d’essayer de vendre et de se libérer de ces meubles, ustensiles, jeux, livres, disques, décorations, vêtements et bien d’autres choses qui ne sont plus utilisées et déposées dans le grenier ou dans le garage. Non pas qu’elles soient inutilisables, mais simplement parce que ou bien elles sont substituées par de nouveaux objets plus modernes ou alors parce que les goûts changent ou encore parce que les enfants grandissent. Par exemple, on voit des enfants qui derrière leur étal essayent de vendre pour quelque centime d’euro leurs vieux jouets à d’autres enfants. Disons que ces marchés sont aussi le moyen de donner une seconde vie à ce que le vendeur voit comme des choses encombrantes ou des « attrape poussière », mais qui aux yeux du visiteur peut devenir intéressant, utile ou singulier.
L’ORGANISATION - Il existe une dizaine de milliers de manifestations de ce genre organisées chaque année en France. Les organisateurs doivent déposer une demande, avec le nombre de participants, à la mairie lorsque la superficie qui accueille le vide grenier est inférieure à 300 m², deux mois avant la manifestation ; si la superficie est supérieure à 300 m² la demande doit être déposée trois mois avant en préfecture. Les exposants doivent s’enregistrer à la mairie et apporter avec eux une carte d’identité. Tout ceci pour une question de maintien de l’ordre public.
DE BONNES AFFAIRES A' BAS PRIX - Les visiteurs sont de tous âges, occasionnels ou passionnés, curieux ou collectionneurs, tous avec la même idée en tête: trouver la bonne affaire. En effet les prix sont très bas et ceux qui aiment négocier les conditions sont idéales, surtout pour ceux qui vendent et qui veulent liquider le plus possible. L’ampleur et la diversité de choses exposées permettent de faire rencontrer l’offre et la demande, en satisfaisant, ainsi, les désirs de beaucoup de personnes. Une maman dit <>.
LE CHARME DU “VIDE GRENIER” - Le milieu, très familial, véritable et non virtuel, permettant de rencontrer et échanger deux mots avec d’autres personnes, donne au vide grenier un aspect spécial. En se promenant entre ces étals, en observant, en touchant de la main certains de ces objets on découvre la culture et les traditions de cette région, de cette ville. Et puis, il peut arriver que l’œil se pose sur un objet qui suscite des réminiscences de sa propre vie et qui fasse repenser à ces moments, à ces souvenirs restés, jusqu’à cet instant, dans un coin recouverts d’une couche de poussière.
Tout ceci est le phénomène vide grenier: récupérer des objets usés et de vieux souvenirs. Peut-être que ce sont ces derniers les « perles rares» que les visiteurs adorent plus que tout rechercher en se promenant sur ces marchés.
(di Stefano Girasante - del 2010-03-04) articolo visto 2020 volte
sponsor