L'Opinionista Giornale Online - Notizie del giorno in tempo reale
Aggiornato a:
 

VIRGINIE TEYCHENÉ: INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC LA GRANDE SURPRISE DU FESTIVAL "PESCARA JAZZ 2010"

Son deuxième travail discographique « I feel good » a été présenté au public italien (interview exclusive)

Virginie Teychené a été la grande surprise de la dernière édition de « Pescara Jazz » qui s’est conclue avec un très grand succès pour le public et la critique il y a quelques jours.
Moment phare du calendrier estival de Pescara, « Pescara Jazz » est depuis toujours le premier des festivals les plus importants au monde dans son genre : les plus grands noms du panorama mondial sont passés par ici en l’espace des 38 éditions organisées jusqu’à présent.
Cette année la chanteuse, arrivée sur le pointe des pieds et presque inconnue des italiens, elle a enchanté le public avec un concert raffiné et élégant grâce à une merveilleuse voix suave qui, à beaucoup, a rappelé celle des grands interprètes de la meilleure tradition jazz.
Virginie commence à chanter très tôt : ses modèles sont Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Billie Holiday, Mahalia Jackson, mais aussi des interprètes masculins comme Chet Baker ou Frank Sinatra. Ecouter leur musique lui permet ainsi d’acquérir, en tant qu’autodidacte, une bonne technique vocale ainsi que la connaissance de l’art vocal afro-américain.
En 2003 la décision de se consacrer à temps plein à sa passion pour le jazz : elle rejoint le Workshop Experience qui lui permet d’entrer en contact avec de nombreux musiciens excellents dans le domaine. Commencent alors les concerts et les grandes expériences : pendant un festival à La Seine sur Mer elle réussit à capturer l’attention des critiques qui n’hésitent pas à définir sa façon de faire de la musique un joyeux style, une combinaison réussie d’émotions naturelles et une improvisation dynamique.
En 2007 le premier album, «  Portraits », sort avec un vif succès en France, mais aussi dans toute l’Europe et en Amérique. Cela la conduit à se produire l’année suivante dans quelques uns des festivals prestigieux partout le monde.
Il y a quelques mois son deuxième travail « I feel good » a été publié. Il est composé de 14 morceaux qui montrent une Virginie plus mûre, capable de passer des standards déjà largement connus aux morceaux au contraire originaux, modelés sur sa splendide voix.
Aujourd’hui elle n’est plus seulement une excellente chanteuse, mais aussi une jazz woman phénoménale et dans la réalité on peut en apprécier aussi les extraordinaires capacités de « performer ».

Voici en exclusivité pour les lecteurs de l’Opinionista, l’interview de Virginie Teychené réalisée avant sa magnifique exhibition à Pescara (écouter l'interview).

Parlons du concert que vous êtes en train de produire dans ce nouveau tour et des raisons pour lesquelles vous avez choisi précisément le Pescara Jazz pour vous produire en Italie »

R - Dans ce live il y a des chansons extraites de mes deux disques et d’autres que je n’ai jamais proposé jusqu’à présent, donc un mix entre les deux choses. Je suis au Pescara Jazz parce que c’est l’un des festivals les plus importants au monde et Monsieur Lucio Fumo est vraiment une personne très agréable et cela a influencé ma décision d’être ici.

Beaucoup de critiques estiment que vous êtes la nouvelle étoile du jazz mondial : vous sentez cette responsabilité ? »

R - Je tiens à dire que je ne suis pas aussi célèbre et je n’ai pas l’impression d’être une star ! Chaque année on tend à créer de nouveaux mythes et parfois, après peu de temps, il y a quelqu’un qui le devient à ta place. Evidemment c’est bien qu’ils pensent cela de moi, j’en suis heureuse. J’espère que ma voix et mes chansons pourront rester dans le temps, « star » pour moi est seulement un simple mot.

Comment décririez-vous vos deux disques « Portraits » et « I feel good » et en quoi, selon vous, ils se différencient?

R - Dans le deuxième album il y a un nouveau batteur et surtout des morceaux originaux apparaissent et je pense qu’il s’agit d’un travail plus conscient que le précédent.»

Quand et comment avez vous décidé de devenir chanteuse? »

R - Je n’ai pas décidé d’être chanteuse. Je chante depuis très longtemps, depuis que je suis petite et je le ferai pour toujours, j’aime le faire.

Avez vous quelqu’un de qui vous vous inspirez ? Peut être quelques grandes voix du jazz ?

R - J’ai beaucoup de modèles : tout d’abord Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Billie Holiday, Mahalia Jackson, mais aussi hommes comme Chet Baker ou Frank Sinatra.

Qu’attendez vous du public italien et de celui de Pescara en particulier? C’est la premiere fois dans la ville adriatique… »

R - J’ai grand plaisir à être ici parce que de nombreuses star célèbres se sont produites avant moi dans ce cadre. J’espère que ma musique plaira et que le public pourra aussi comparer ce qu’il entendra de moi à ce qu’il a entendu précédemment, peut être en découvrant quelque chose auquel il ne se serait jamais attendu et qu’il pourra être surpris et m’apprécier.

Virginie Teychené : une grande artiste qui a vraiment surpris avec sa magnifique voix mais aussi pour la simplicité et la beauté de sa personne…on en entendra parler longtemps !
On remercie particulièrement Lucio Fumo, Président de l’ Ente Manifestazioni Pescaresi et depuis toujours la vraie âme du festival “Pescara Jazz”, grâce auquel il a été possible de réaliser l’interview.
(di Piero Vittoria traduit par Elodie Cocherye - del 2010-07-31) articolo visto 2824 volte
sponsor